Shampoing anti-chute
est-ce vraiment efficace ?

shampoing anti-chute est-ce vraiment efficace

Comme pas mal de produits à l’effet un peu “miracle”, j’ai longtemps pensé que les shampoings anti-chute étaient juste un argument marketing pour vendre des produits capillaires.  

Quand on sait à quoi est due la perte de cheveux, on a forcément un peu de mal à imaginer qu’un shampoing qu’on laisse quelques dizaines de secondes sur la tête puisse solutionner le problème… 

Pourtant, j’ai découvert en faisant des recherches sur le sujet que certains d’entre eux peuvent réellement fonctionner si on les utilise en complément d’autres traitements efficaces.

Je vous explique.

Sommaire : 

  1. Rappel : pourquoi perdons-nous nos cheveux ?
    1. Un excès de DHT
    2. Un problème d’irrigation
    3. Un problème inflammatoire
  2. Zoom sur l’action des shampoings anti-chute efficaces
    1. Comment ça fonctionne ?
    2. Quelles compositions rechercher ?
    3. Quelles compositions éviter ?
  3. Pourquoi utiliser un bon shampoing adapté à sa situation est indispensable

Rappel : pourquoi perdons-nous nos cheveux ?

Les symptômes de l’alopécie androgénétique, on ne les connaît que trop bien malheureusement, moi le premier… Par contre, on n’est pas forcément au courant de ses causes

Voici un petit rappel, pour vous aider à comprendre l’action du shampoing anti-chute. 

Un excès de DHT

La DHT, c’est ce dérivé de la testostérone, l’hormone dotée de l’activité androgénique (permettant le maintien des caractères sexuels masculins) la plus importante.

Le problème, c’est que la DHT a tendance à se fixer à la racine des follicules (les poches d’épiderme dans lesquelles sont produits les cheveux), et à les asphyxier. 

Pour être plus précis, elle les empêche de recevoir toutes les substances (nutriments, vitamines, oxygène) indispensables à leur croissance. Privés de ces éléments, les cheveux finissent par se miniaturiser puis tomber, et le follicule devient inactif. 

Un problème d’irrigation

La mauvaise nouvelle, c’est que la calvitie a plusieurs causes (sinon, ce serait trop facile !). Elle est aussi due à un problème d’irrigation du cuir chevelu, provoqué par une mauvaise circulation sanguine

Le cuir chevelu est tendu. Résultat, le sang n’y circule pas bien, et ne parvient pas à transporter jusqu’aux follicules ce dont ils ont besoin pour faire pousser des cheveux sains et épais…

Et la conséquence, vous la connaissez ! 

Un problème inflammatoire

Pour terminer (jamais deux sans trois), la perte de cheveux peut également être la réponse à un problème inflammatoire. Quand le cuir chevelu est inflammé, il réagit. Soit en produisant excès de sebum et pellicules, soit en faisant pousser des cheveux miniaturisés. 

Les raisons à l’inflammation peuvent être multiples : utilisation de produits peu adaptés, affection cutanée, stress, mauvaise hygiène de vie… Bref, la peau est sensible à son environnement et elle le montre. C’est la 3e cause de l’alopécie.

Mais pour ajouter au problème, ces différentes causes se nourrissent entre elles. Quand le cuir chevelu est en tension, la production de DHT augmente, ce qui amplifie le phénomène de perte de cheveux. 

Sans parler du fait qu’un cuir chevelu trop tendu peut provoquer des démangeaisons, que ces démangeaisons peuvent amener à se gratter, et que le fait de se gratter favorise la perte de cheveux… 

Bref, c’est un peu le cercle infernal ! 

Zoom sur l’action des shampoings anti-chute efficaces

Maintenant que vous connaissez (ou que vous avez révisé) les causes, essayons de voir comment le shampoing anti-chute peut se révéler efficace pour les traiter. 

Comment ça fonctionne ?

Pour bien comprendre l’action du shampoing anti-chute, on peut faire un parallèle avec le Minoxidil.

Comme je l’explique dans mon guide ultime du Minoxidil, ce médicament est un vasodilatateur et un antihypertenseur. Son action consiste à détendre le cuir chevelu afin de permettre une meilleure circulation sanguine. 

Dans les faits, il existe d’autres substances qui ont cet effet vasodilatateur et antihypertenseur, et qui entrent dans la composition de certains shampoings anti-chute… Même chose pour l’effet anti-DHT. 

De la même manière que le Finastéride en gel limite la transformation de la testostérone en DHT, certaines substances ont elles aussi un effet bloqueur de DHT. 

Ce qui rend les médicaments plus efficaces, c’est tout simplement le fait d’être en contact avec le cuir chevelu pendant une période beaucoup plus longue que le shampoing… Qui, lui, ne reste que quelques minutes sur le crâne avant d’être rincé !

Quelle composition rechercher ?

Parmi les substances qui imitent les effets du Minoxidil, du Finastéride en gel et aident à combattre la perte de cheveux, on compte notamment :

Lorsque l’un ou l’autre de ces éléments entre dans la composition d’un shampoing anti-chute, c’est qu’il a une vraie action anti-chute. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous êtes en train d’acheter du vent !

Quelles compositions éviter ?

Vous savez maintenant ce que vous devez lire sur l’étiquette pour être certain d’acheter un produit efficace contre la perte de cheveux. 

En ce qui concerne les autres produits, vous pouvez oublier… Voire éviter ! S’ils sont mal formulés, il y a un risque pour qu’ils aient l’effet inverse à celui attendu, vous provoque des démangeaisons ou vous fasse perdre encore plus de cheveux.

Il existe un additif à éviter absolument : le sodium lauryl sulphate (SLS) qui produit l’effet “moussant” et que l’on trouve dans la composition d’une majorité de shampoings (mais est également à l’origine de la mousse qui nettoie les voitures dans les stations de lavage, ce qui fait un peu peur quant à la nature du produit !).

Malheureusement, il est très agressif pour le cuir chevelu, favorise son inflammation, et peut l’abîmer en cas d’utilisation prolongée. Plus le cuir chevelu est irrité, plus on le gratte, et plus on prend le risque d’accélérer sa perte de cheveux… 

Pour éviter ce phénomène, mieux vaut éviter les shampoings qui en ont dans leur composition !

Le conseil Monsieur Cheveux

Mon conseil le plus précieux, c’est de ne pas vous laisser convaincre par le recto de l’étiquette… Mais de bien regarder ce qui figure au verso. Vous pouvez également utiliser en parallèle une application comme Yuka.

Pour faire encore plus simple, je vous déconseille carrément d’acheter votre shampoing en grande surface : il y a de grandes chances que vous vous fassiez arnaquer. Privilégiez les  pharmacies ou parapharmacie, ou les sites spécialisés dans la perte de cheveux ou dans les cosmétiques sains.

Pourquoi utiliser un bon shampoing adapté à sa situation est indispensable

C’est un conseil que vous pouvez appliquer à vos achats de cosmétiques en général : achetez des produits adaptés, aussi bien à vous (vos particularités) qu’à votre situation. 

Certes, ils coûtent parfois un peu plus cher… Mais c’est pour une bonne raison : ils sont plus efficaces ! Et de la même manière qu’on n’utilise pas une crème pour les mains sur le visage, rien ne sert d’utiliser un shampoing irritant sur un cuir chevelu irrité. 

Par exemple, si vous venez de faire une greffe de cheveux, je vous conseille de vous procurer un shampoing compatible greffe, comme le Fantasthick.

Ce shampoing a été mon allié tout au long de la période post-greffe puisqu’il est spécialement conçu pour les peaux sensibles et permet donc de nettoyer le cuir chevelu en douceur tout en favorisant la repousse.

Et si vous commencez à perdre vos cheveux, sachez qu’il n’est pas trop tard pour réagir… Découvrez comment avec tous les conseils Monsieur Cheveux, les experts de la perte de cheveux !