Greffe de cheveux ratée :
5 raisons pour lesquelles ça rate

greffe de cheveux ratée

Exemple de greffe de cheveux ratée

Quand vous décidez de faire une intervention, c’est que vous souhaitez retrouver plus de cheveux, une liberté de vous coiffer avec plus d’options et une plus grande confiance en vous.

Sauf que lorsqu’une greffe est ratée, la sentence est terrible, il est inscrit à jamais sur vos têtes « A fait une intervention ! ».

Comment expliquer ces ratages qui vont affecter la densité de la chevelure et le résultat peu esthétique de votre greffe de cheveux ?

1/ Une zone donneuse dont la densité est faible

La 1ère raison qui peut occasionner un raté au niveau de la densité : la zone donneuse n’est pas assez fournie et le docteur ou le commercial effectue une mauvaise évaluation du nombre de follicules à extraire.

La greffe de cheveux, c’est un transfert, un déplacement de cheveux de la zone donneuse (qui correspond à la couronne hippocratique qui se situe à l’arrière et sur le côté de la tête) vers les zones dégarnies du cuir chevelu. 

Les cheveux qui proviennent de l’arrière ne repoussent pas, on appauvrit donc une zone pour en regarnir une autre et si l’on estime mal la capacité d’une zone donneuse, alors on risque d’obtenir un résultat médiocre.

Soit votre densité naturelle de cheveux n’est pas assez élevée et il n’y a pas beaucoup de cheveux à prélever dans la zone donneuse, soit votre calvitie est déjà tellement avancée que la surface de prélèvement est trop petite pour pouvoir couvrir plusieurs zones.

2/ Des follicules maltraités

La 2ème raison qui affecte la densité : un taux de transsection élevé. La transsection, c’est le fait de ne pas prélever l’ensemble du follicule mais de le couper avant la racine.

En gros, on extrait la partie extérieure du cheveux mais on n’atteint pas la racine donc ce que l’on a prélevé ne peut pas faire pousser de cheveux.

Le principe de la greffe, c’est d’extraire les racines et le bulbe et c’est ce bulbe qui va faire pousser les cheveux dans les mois suivant la greffe.

Ce qu’on prélève, c’est tout un ensemble, un organisme. Pour vous donner une image concrète, implanter des cheveux sans racines, ce serait comme essayer de planter des feuilles dans le sol en espérant voir pousser un arbre. Sans racines, il ne se passe rien. 

A quoi est due cette transsection ?

Plusieurs facteurs rentrent en cause mais généralement c’est lorsque la personne en charge de l’extraction a peu d’expérience ou cherche à extraire trop rapidement. Et si vous multipliez le nombre de mains sur la tête pour extraire en même temps, les taux de perte peuvent avoisiner les 30 à 40% de follicules.

3/ Un faible taux de survie des follicules

Cette raison va également impacter la densité. Pour que les follicules puissent se développer, ils doivent avoir été conservés dans des conditions très particulières et ne pas avoir été endommagés au cours de multiples manipulations, sous peine de ne pas survivre. 

Il faut comprendre que les follicules, une fois prélevés et hors du corps, ne sont plus nourris, ne reçoivent plus de nutriments ni d’oxygène et ne sont plus hydratés.

Les follicules peuvent survivre entre 3 et 4 heures dans un liquide de conservation et à une température située entre 4 et 5°.

C’est une véritable course contre la montre pour préserver ces follicules et si vous tombez sur une clinique qui vous extrait 4 000 ou 5 000 follicules dans une même séance, alors soyez sûr qu’il y aura de la perte.

4/ Une ligne frontale mal dessinée

Dans ce cas de figure, les cheveux sont mal implantés et la ligne frontale n’est pas naturelle. Il faut prendre en compte le fait que les cheveux ont un sens et une orientation variable selon les zones du cuir chevelu.

La ligne frontale doit être progressive pour éviter l’effet « muraille ».

Greffe ratée

Exemple d’effet de greffe ratée non naturelle


Une erreur fréquente que font beaucoup d’assistants et de docteurs non expérimentés, dans ces cliniques qui travaillent à la chaîne, c’est d’implanter les cheveux à 90° pour gagner du temps, ce qui donne des résultats peu esthétiques. 

Une deuxième erreur récurrente, c’est un mauvais placement du dessin de la ligne frontale et temporale.

La ligne d’implantation est soit implantée trop basse et ne respecte pas la forme naturelle qui va laisser une certaine place au développement des golfes, soit elle est implantée de manière trop droite, ce qui correspond à une ligne frontale féminine ou d’enfant.<p>

5/ Une mauvaise gestion de la zone donneuse

Une dernière raison, d’ordre esthétique également : la zone donneuse a été extraite de manière trop intense ou l’extraction a été concentrée dans une zone restreinte.

Pour qu’une intervention passe inaperçue et qu’elle soit naturelle, il faut que les cheveux soient prélevés intelligemment dans la zone donneuse.

Si l’on prélève trop de cheveux dans la zone donneuse, on l’appauvrit considérablement. 

Premier problème : cela se voit dans la chevelure, que vous coupiez les cheveux courts ou que vous les laissiez plus longs, ce n’est pas esthétique.

Deuxième problème : quand on a épuisé la zone donneuse, c’est terminé. Il n’y a pas de possibilité de refaire une autre intervention. Et le propre de l’alopécie est d’être progressive, généralement vous continuez à perdre vos cheveux. 

Une autre erreur que l’on rencontre fréquemment, c’est quand le prélèvement se concentre dans une zone précise et qu’il n’est pas homogène.

On prélève beaucoup plus dans une zone que dans une autre et cela peut créer des zones vides ou des trous dans la chevelure. Il faut effectuer un quadrillage sur le cuir chevelu en partant du principe qu’on ne prélève pas plus de 30 à 40% des cheveux par cm² dans les zones de prélèvement.

Comment allez-vous éviter ces erreurs et optimiser les résultats ?

  1. Faites les bonnes recherches et cherchez d’abord la réputation.

  2. Ne choisissez en aucun cas les premiers prix. Une intervention de qualité, cela se paie.

  3. Constituez-vous un budget raisonnable.

  4. Ayez des attentes raisonnables en termes de densité et de placement de ligne frontale.

  5. Fuyez les cliniques qui vous proposent des interventions de plus de 3 000 follicules dans la journée.

Obtenez un diagnostic gratuit ci dessous

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn