Comment garder la confiance quand on perd ses cheveux?

Accepter l’ordre des choses

Le processus de vieillissement est inévitable. Il suit un schéma prévisible qui commence par le développement de ridules qui se creusent avec le temps. Ensuite, votre peau commence à s’affaisser, votre chevelure se raréfie, vos articulations commencent à faire mal et vous avez de la difficulté à vous souvenir des noms et des détails. Bref, votre corps vous rappelle que vous n’êtes pas immortel.

Lorsque la vie suit ce schéma prévisible, il est facile d’accepter ces changements. Toutefois, lorsque ces choses n’arrivent pas dans le bon ordre, cela peut être un peu plus difficile à gérer.

Près de 66% des hommes développent une perte de cheveux à l’âge de 35 ans et 85% des hommes de 50 ans et plus, sont touchés par la perte de cheveux. L’âge est l’un des principaux facteurs de risque de perte de cheveux. Raison pour laquelle, la perte de cheveux précoce, chez les jeunes hommes, est si difficile à vivre.

Il est difficile de perdre ses cheveux à tout âge, mais lorsque cela se produit entre 20 et 30 ans, cela peut être très déstabilisant.Toutefois, vous avez le choix de bien le vivre ou non. Vous seul décidez.

L’impact psychologique de la perte de cheveux

La perte de cheveux est un phénomène physique, mais elle peut avoir des effets psychologiques tels que le stress, l’anxiété, la dépression et une faible estime de soi.

Pourquoi la perte de cheveux est-elle si dévastatrice?

Les chercheurs suggèrent que cela a peut-être quelque chose à voir avec notre culture et notre définition de la beauté. Au cours des siècles, les humains ont orné leur corps de différentes manières, allant des bijoux et des vêtements aux tatouages et piercings. Au fil des ans, les modes capillaires et coiffures se sont succédées mais une chose est restée inchangée: les cheveux continuent de jouer un rôle important dans la confiance en soi et ils sont souvent considérés comme un des critères de définition de la beauté.

Outre les influences culturelles, la chevelure est une caractéristique importante qui affecte votre perception de vous-même. Lorsque la perte de cheveux devient évidente, cela peut causer de la gêne ou de la honte, ce qui peut vous amener à vous renfermer sur vous même ou à éviter les situations sociales. Finalement, les effets psychologiques de la perte de cheveux peuvent se répercuter sur votre carrière et même sur votre vie de famille.

Selon les résultats d’une étude récente, la perte de cheveux peut déclencher une dépression importante, entraînant un sentiment exagéré de laideur. Il peut même déclencher un trouble dysmorphique du corps, une situation dans laquelle le patient ressent une forte anxiété face à son apparence. En outre, les médecins ont découvert que le fardeau émotionnel de la calvitie pouvait détruire la confiance en soi, déclencher des troubles mentaux et même réduire la qualité de la vie.

Conseils pour conserver la confiance en soi

Bien que vous ne puissiez pas choisir la quantité de cheveux que vous perdez ni la rapidité avec laquelle vous les perdez, vous pouvez décider de la manière dont cela vous affecte. Une option consiste à être contrarié, déprimé, voire en colère. Vous pourriez laisser le poids émotionnel de votre perte de cheveux s’infiltrer dans votre travail, vos relations et même votre vie quotidienne.

Votre deuxième option est de l’accepter. Vous ne devez pas nécessairement embrasser le fait que vous perdiez vos cheveux, mais vous devriez reconnaître que c’est en train de se produire. Plus tôt vous accepterez votre perte de cheveux, plus vite vous pourrez commencer à prendre des mesures pour la résoudre.

Si vous choisissez la deuxième option, vous pouvez prendre certaines mesures simples pour réduire l’impact psychologique de la perte de cheveux et pour restaurer et maintenir votre confiance en vous. Voici quelques idées:

Mettez les choses en perspective. Vous avez sans doute entendu dire que « vous êtes votre pire ennemi » et c’est tout à fait vrai – vous êtes plus dur envers vous-même que quiconque. Cela signifie également que vous considérez probablement votre perte de cheveux de manière plus critique que les autres. Pour vous, c’est un changement indésirable, mais pour d’autres, c’est une partie de votre apparence – une autre chose qui fait que vous êtes «vous».

Soyez pratique à ce sujet. Bien que cela puisse être désagréable, la perte de cheveux n’est pas dangereuse, elle ne met pas votre vie en danger. Il existe d’innombrables autres maladies que vous pourriez avoir et qui pourraient affecter votre vie et votre gagne-pain plus que la perte de vos cheveux. Apprendre à vivre avec votre perte de cheveux est un défi psychologique, mais c’est à vous de le rendre plus ou moins surmontable.

Trouvez un style qui vous convient. Lorsque votre perte de cheveux devient visible, il faut faire avec plutôt que de résister et rester dans le déni. Optez pour une coiffure, qui mettra moins en évidence la perte de cheveux. Lorsque la perte est diffuse sur l’ensemble du cuir chevelu, il préférable de conserver une coupe courte, qui dissimulera plus facilement une perte de densité. Les cheveux longs au contraire accentuerait le contrat entre zones denses et zones moins denses. Si votre ligne frontale recule, essayez de faire pousser les cheveux de devant et rabattez les en arrière pour camoufler les zones dégarnies. Si vous vous dégarnissez plus d’un côté, essayez de coiffer les cheveux dans ce sens pour recouvrir les zones dégarnies. Si aucune de ces techniques ne vous satisfait. Vous pouvez toujours tout raser.

Parlez en à votre médecin. Votre perte de cheveux et sa cause sous jacente sont peut-être traitables! Consultez votre médecin pour savoir si un traitement contre la perte de cheveux, comme le minoxidil, pourrait aider à ralentir ou à arrêter votre perte de cheveux. Même si les résultats ne sont visibles qu’ après plusieurs mois de traitement, le simple fait de savoir que vous prenez des mesures pour résoudre le problème peut donner un coup de fouet à votre confiance en vous.

Considérez la thérapie par le dialogue. Si malgré tout cela, vous avez encore du mal à gérer votre perte de cheveux, il n’y a aucune honte à demander de l’aide! Plutôt que de vous sentir faible ou stupide d’avoir recours à un thérapeute pour votre perte de cheveux, considérez cela comme une étape vers une meilleure santé mentale en général. Peu importe la cause, les problèmes d’anxiété, de dépression et de manque d’estime de soi peuvent avoir une incidence sur votre santé mentale. La thérapie par le dialogue est largement reconnue comme l’une des formes de traitement les plus efficaces pour faire face à ce genre de problème.

Vous n’avez peut-être pas choisi de perdre vos cheveux, mais vous pouvez choisir la réponse que vous y apporter. Vous pouvez vivre dans le déni et laisser votre perte de cheveux détruire votre confiance en vous et réduire votre qualité de vie, ou vous pouvez l’accepter et apprendre à la gérer. La confiance est un choix et, malgré la perte de vos cheveux, c’est un choix que vous devez faire tous les jours.

Vous perdez vos cheveux et souhaitez trouver une solution appropriée?

Parlez en à un professionnel de l'alopécie gratuitement

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

En continuant de naviguer sur notre site, vous acceptez les CGU et notre politique de confidentialité.