Traitements anti-chute
Lesquels sont vraiment efficaces ?

Guillaume applique un traitement anti chute

Vous aussi, vous pensez (bien trop) souvent à la calvitie ? Je ne peux que vous comprendre, tellement j’ai passé de temps à m’occuper de la mienne.

Pour moi comme pour d’autres, avoir une tête chevelue était une manière de me sentir élégant et jeune, mais aussi d’avoir une meilleure estime de moi, et l’on sait combien la confiance en soi est importante dans le quotidien. 

À une époque, j’y pensais avec fatalité.

Mais ça, c’était avant.

Depuis que j’ai découvert les différentes manières de lutter contre la calvitie et bénéficié d’une greffe de cheveux, ma vie a changé. 

Et c’est pour changer la vôtre que je vous donne ces conseils, et vous propose mon expertise d’expert en greffe de cheveux pour Monsieur Cheveux.

Ci-dessous, vous découvrirez les différents traitements anti-chutes que j’ai testés et (plus ou moins, selon les cas) approuvés, ainsi que leur application et leur mode d’action. À vous de jouer !

Traitements anti-chute : les médicaments

Commençons par les médicaments. En matière de traitement anti-chute, il existe plusieurs options, dont le mode d’action diffère.

Le Minoxidil 5 %

La première chose à savoir concernant le Minoxidil 5 % est son mode d’action.

Étant un médicament vasodilatateur (la molécule est également utilisée dans le traitement de l’hypertension artérielle), il dilate les vaisseaux sanguins lorsqu’il est appliqué par voie cutanée sur le cuir chevelu.

Concrètement, quelle utilité ?

Le principe est simple : dilater les vaisseaux sanguins va permettre de faciliter le passage de l’oxygène, des vitamines et des nutriments nécessaires aux follicules (les poches dans lesquelles naissent les cheveux). 

Autrement dit et pour utiliser des mots simples, le médicament va permettre d’acheminer plus facilement jusqu’aux follicules ce dont les cheveux ont besoin pour croître, et cette action va allonger ou réactiver leur cycle de croissance.

Plusieurs études ont démontré son efficacité, dont la plupart citées dans cet article publié en 2019 sur Drugs Design, Development and Therapy. Néanmoins, on constate qu’il est plus efficace lorsqu’il est combiné à d’autres traitements.

Quel Minoxidil 5 % choisir ?

Pour le traitement de l’alopécie androgénétique, il existe plusieurs Minoxidil, à appliquer en massage sur le cuir chevelu. 

Tous utilisent la même molécule et sont donc jugés efficaces. Néanmoins, ils diffèrent par leur procédé d’application (spray, pipette doseur, etc.), leur texture et l’effet qu’ils produisent sur la chevelure (qu’ils la graissent ou qu’ils l’assèchent).

Dans cette vidéo, je compare mon expérience avec celles de Pierre et Guillaume de la team Monsieur Cheveux en matière d’utilisation de plusieurs produits : le Minoxidil de Bailleul, le Minodril, l’Alopexy, le Rogaine et le Minoxidil Cooper.

Ces retours d’expérience sont utiles car ils illustrent le fait que le produit préféré de l’un n’est pas forcément celui de l’autre, et qu’en fonction de sa nature de cheveux, on privilégiera une marque différente de celle de son voisin.

Le Minoxidil 5 a-t-il des effets secondaires ?

Le Minoxidil n’est pas une simple lotion mais un médicament. Comme tous les traitements médicamenteux, il est donc susceptible (bien que cela ne soit absolument pas systématique) de provoquer quelques effets secondaires, comme l’apparition de réactions cutanées mineures.

On observe plutôt ces réactions lors de la prise de Minoxidil en comprimés, et c’est la raison pour laquelle nous n’utilisons que du Minoxidil en gel au sein de la team Monsieur Cheveux. Pour ma part, je n’ai d’ailleurs jamais observé de réaction sur mon cuir chevelu.

Si toutefois vous avez l’impression que le traitement provoque des effets secondaires, stoppez le traitement et parlez-en à votre médecin.

Le Finastéride 1g

Comme je vous le disais ci-dessus, le Minoxidil n’empêche pas les cheveux de tomber. En revanche, il existe un médicament qui le permet bel et bien.

Il s’agit du Finastéride, initialement créé pour traiter les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate mais désormais prescrit pour lutter contre la calvitie. Dans un cas comme dans l’autre, ce médicament n’est délivré que sur ordonnance.

Son action consiste à bloquer la dihydrotestostérone (DHT), l’hormone possédant l’activité androgénique (c’est-à-dire qui contrôle le maintien des caractères sexuels masculins) la plus importante.

Pourquoi bloquer cette hormone ?

Car elle s’attache à la base des follicules et les endommage, de telle manière qu’ils ne parviennent plus à faire pousser de nouveaux cheveux.

Les cheveux vont d’abord se miniaturiser, devenir plus fins puis tomber, et c’est précisément ce que vise à empêcher des médicaments comme le Finastéride, en empêchant la transformation de la testostérone en DHT.

Le Minoxidil va favoriser la repousse des cheveux existants et agir sur leur épaisseur et leur résistance, le Finastéride va véritablement ralentir voir stopper leur chute. 

C’est d’ailleurs parce que les deux traitements n’ont pas la même action sur l’alopécie qu’il est recommandé de les prendre conjointement.

Comprimés ou gel : comment prendre le Finastéride ?

Pour traiter l’alopécie androgénétique, le Finastéride est prescrit :

  • soit sous forme de comprimés dosés à 1g à prendre par voie orale, vendus sous les appellations commerciales Propecia ou Proscar ;
  • soit sous forme de gel à appliquer directement en local, en massage sur le cuir chevelu. 

L’efficacité du traitement par voie orale a déjà prouvé son efficacité – une étude internationale menée en 1998 sur 2500 hommes et publiée sur le Journal of the American Academy of Dermatology (JAAD) le montre bien.

Dans cette étude, 83 % des hommes ayant reçu du Finastéride témoignent d’un arrêt de leur perte de cheveux, contre 28 % des testés ayant reçu un placebo.

Néanmoins, étant donné que le Finastéride aide à la reconstruction des follicules, il ne peut fonctionner que s’il est pris quand ces follicules sont encore actifs. S’ils sont déjà morts, les cheveux ne pourront malheureusement pas repousser.

Quels sont les effets secondaires du Finastéride ?

Le problème du Finastéride, ce sont ses effets secondaires importants, parmi lesquels des troubles psychiatriques et sexuels au sujet desquels L’Agence nationale du médicament (ANSM) a alerté en 2019.

Anxiété, changements d’humeur, dépression voire idées suicidaires, baisse de libido, douleurs testiculaires, dysfonction érectile… Il y a pas mal d’effets secondaires, et c’est pourquoi je conseille le Finastéride en gel.

Le conseil Monsieur Cheveux

Chez Monsieur Cheveux, nous ne recommandons pas la prise de Finastéride en comprimé à cause des effets secondaires. En revanche, nous conseillons, surtout après une greffe, d’utiliser le Finastéride en gel !

Aussi efficace qu’en comprimés, il ne provoque pas ou très peu d’effets secondaires et maximise les chances d’obtenir une belle repousse, comme le démontre cette étude publiée en 2022 dans le Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology.

Le Dutastéride

Issu de la même famille pharmacologique que le Finastéride, le Dutastéride peut lui aussi être utilisé pour traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate, tous deux agissant comme des bloqueurs de DHT.

Dans cette étude parue en 2019 dans la revue Clinical Interventions in Aging, on lit que le Dutastéride (en comprimé) peut avoir de meilleurs résultats sur le traitement de l’alopécie que le Finastéride, et qu’il occasionne des effets secondaires similaires. 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que le Dutastéride présente l’avantage de viser les deux récepteurs de la DHT, ce qui maximise les chances de bloquer cette hormone.

Pour l’instant, ce traitement reste donc assez marginal pour la simple raison qu’il n’est pas directement indiqué pour lutter contre la chute de cheveux, et que les médecins ne sont pas censés le prescrire en tant que tel.

Traitements anti-chute : les produits naturels

Le fait de devoir avoir recours à un traitement médicamenteux peut constituer un gros blocage, et c’est quelque chose que j’ai souvent observé chez les personnes que j’ai accompagnées.

Il arrive qu’elles craignent les effets secondaires, mais aussi les excipients (les autres substances que l’on trouve dans la composition du médicament), qui peuvent assécher les cheveux et provoquer des démangeaisons.

Si les médicaments cités ci-dessus restent les traitements les plus efficaces (encore plus lorsqu’ils sont combinés entre eux), il existe quelques solutions naturelles dont je veux vous parler pour que vous ayez bien toutes les infos en tête.  

Attention, disclaimer : malheureusement, il n’existe pas encore d’alternative naturelle qui réunit toutes les propriétés du Minoxidil ou du Finastéride. J’aimerais vous dire le contraire, mais on n’y est pas encore ! 

Pour obtenir des résultats similaires à ceux du Minoxidil ou du Finastéride, il faut donc miser sur une combinaison de produits, dont les effets ne sont pas toujours scientifiquement prouvés, même si certains ont fait l’objet d’études sérieuses.

Ci-dessous, je vais donc vous lister uniquement ceux auxquels je crois, et qui m’ont permis d’observer des résultats.

Les compléments alimentaires

Ici, je pourrais vous lister les substances naturelles qui agissent comme le Finastéride et contribuent à bloquer la DHT. Néanmoins, vous vous apercevrez assez rapidement qu’il est très compliqué de faire son propre mélange. 

Entre le champignon Reishi des forêts montagneuses, l’algue Ecklonia Cava que l’on trouve au large du Japon, le Saw Palmetto qui pousse sur la côte est des États-Unis… Vous risquez d’avoir du mal à vous approvisionner.

Pour pallier ce problème, je vous conseille d’opter pour des compléments alimentaires anti-DHT, dont on trouve de nombreuses références en parapharmacie, et qui présentent l’avantage de réunir plusieurs des ingrédients cités.

Les massages aux huiles essentielles

Pour créer l’effet vasodilatateur du Minoxidil, le meilleur allié reste le massage du cuir chevelu. Pour cela, vous devrez choisir les bonnes huiles et faire votre mélange en utilisant une huile base comme l’huile de coco ou l’huile de jojoba.

Les références les plus citées parmi les huiles ayant un effet décrontractant sont l’huile de menthe poivrée, l’huile de romarin, l’huile de lavande ou encore l’huile d’Amla… Vous avez l’embarras du choix.

Si l’efficacité directe de ces huiles sur la perte de cheveux n’a pas été prouvée, le massage du cuir chevelu crée des conditions favorables au transport de l’oxygène, des vitamines et des nutriments jusqu’au follicule. Et ça, c’est mécanique !

Dans cette vidéo, je vous montre les deux techniques de massage qui permettent d’activer la circulation sanguine et de créer un effet vasodilatateur. La technique n’est pas sorcière, mais en images c’est toujours plus facile à comprendre. 

Le dermaroller

Pour terminer, la dernière technique non médicamenteuse qui permet d’obtenir des effets similaires à ceux du Minoxidil et du Finastéride est le microneedling, une technique de revitalisation de la peau qui stimule la repousse des cheveux. 

Cette technique consiste à utiliser un outil appelé dermaroller doté de petites aiguilles (mesurant entre 0,25 et 1,5 mm), afin de créer un phénomène inflammatoire sur la couche superficielle de la peau. 

Lorsque celle-ci cicatrise, les nouvelles cellules de peau apparaissent, et les follicules se multiplient, ce qui maximise les chances d’obtenir une repousse de cheveux. 

Une étude publiée dans le Journal of Cosmetic Dermatology en 2019 démontre que les cheveux des participants ayant reçu du Minoxidil et utilisé le dermaroller ont poussé de manière plus significative que ceux ayant pris du Minoxidil seul.

Mais encore une fois, c’est l’utilisation du dermaroller combinée à d’autres traitements (naturels ou non, cela reste à vous de voir) qui offre les meilleures chances de lutter activement contre la calvitie.

Bref, vous l’aurez compris, aujourd’hui plusieurs solutions s’offrent à vous si vous êtes complexé par la perte de cheveux. Si je ne devais vous donner qu’un seul conseil, ce serait de vous y prendre le plus tôt possible, et de demander conseil à un professionnel.

Pour cela, je vous invite à réserver votre entretien conseil de 20 minutes avec un membre de mon équipe en cliquant sur ce lien (c’est GRATUIT) : 

Je souhaite réserver un appel conseil