Alopécie androgénique : définition, symptômes, solutions

man-bald-worker-face

La plupart des hommes s’inquiètent de voir leur chevelure évoluer. S’il est normal de perdre chaque jour entre 50 et 150 cheveux, il devient beaucoup plus inquiétant de voir ses golfes se dégarnir et sa chevelure perdre en densité. Une question s’impose alors : s’agit-il d’une alopécie androgénique ? 

Qu’est-ce que l’alopécie androgénique ?

Quand l’on fait un shampoing ou quand l’on se coiffe, il est tout à fait normal de voir certains cheveux tomber : il s’agit de la phase télogène. Cette phase correspond au moment où la chevelure va renouveler ses cheveux et faire tomber ceux qu’elle juge trop vieux et trop fins. Pas d’inquiétude.  

Rappelons également qu’à partir de la vingtaine, les golfes vont se creuser légèrement. Là non plus pas d’inquiétude, cela correspond à l’évolution naturelle du visage de l’homme. 

Et puis il y a la chute, la véritable perte, celle que nous sommes nombreux à redouter et qui pourrait nous gâcher la vie : l’alopécie androgénique. Comme son nom l’indique, l’alopécie androgénique est une condition génétique liée à l’hormone mâle, la testostérone. La testostérone, par le biais d’un mécanisme chimique complexe, va déstabiliser les cycles de repousse des cheveux et les faire tomber. Concrètement, la DHT, forme dérivée de la testostérone, se fixe à la base des follicules, les asphyxie et empêche les nutriments, l’oxygène et les vitamines d’arriver aux follicules. Au fur et à mesure, le follicule, qui n’a plus assez de nourriture, produit un cheveu de plus en plus fin. C’est le phénomène de miniaturisation, jusqu’à ce qu’il ne produise plus rien et devienne inactif.

Cette perte de cheveux suit un schéma typique classifié sous le nom de Norwood Hamilton.

 

Alopécie androgénique : quels symptômes ?

Nous l’avons dit, il est tout à fait normal de perdre des cheveux au quotidien et de voir la ligne frontale masculine évoluer avec des golfes plus reculés. Il peut donc s’avérer compliqué de savoir si l’on souffre d’alopécie androgénique ou non. Des symptômes sont malgré tout indéniables et vous pouvez les reconnaître.

  1. Vous voyez vos cheveux tomber et vous en ramassez sur votre oreiller, dans votre douche, sur votre brosse ; quand vous passez votre main dans les cheveux vous en retrouvez un nombre non négligeable. En somme, vous avez cette sensation de perdre des cheveux de manière concrète.

  2. Votre ligne frontale n’est pas uniforme et vous voyez le premier centimètre ou demi centimètre avec une densité plus faible et des cheveux en voie de miniaturisation.

  3. Le recul des golfes se fait beaucoup plus rapidement que la partie centrale de la ligne frontale et cela accentue la forme en M qui est beaucoup plus marquée.

  4. D’autres zones de votre cuir chevelu perdent en densité.

  5. Moins agréable encore, vos amis et vos proches commencent à vous faire remarquer que vous perdez des cheveux

Il est donc important de faire l’évaluation du recul de la ligne frontale lié à l’avancement en âge et des signes avant-coureurs d’une alopécie androgénique. Notez que si vous ne parvenez pas à faire la différence et qu’un doute perdure, vous pouvez consulter un dermatologue qui pourra vous aider à établir cette distinction en effectuant une analyse complète de votre chevelure.

Comment lutter contre l’alopécie androgénique ?

Si vous souffrez d’alopécie, il faut rapidement mettre en place des moyens efficaces de préservation de votre chevelure. Plus vous vous y prenez tôt, plus vous pourrez stabiliser la perte et vous éviter de faire de multiples interventions de greffes de cheveux, même si celles-ci peuvent être très efficaces avec une bonne zone donneuse. Voici nos conseils pour lutter contre cette perte de cheveux.

  1. Adopter une bonne hygiène de vie.

    Stress, fatigue, pollution, mauvaise alimentation, tabac, alcool…autant de facteurs qui peuvent nuire à votre santé et fragiliser vos cheveux. Réduire son stress autant que possible, pratiquer une activité physique régulière et réguler son sommeil permettra de réduire les risques de perte. De même qu’une alimentation équilibrée vous permettra d’éviter les risques de carences (notamment en fer et en zinc) et une perte accrue de vos cheveux. Certains compléments alimentaires, tels que la levure de bière ou la biotine sont également réputés pour apporter plus de force à vos cheveux.

  2. Commencer un traitement.

    Le Minoxidil est le produit le plus souvent préconisé pour stopper la calvitie. Il s’agit d’un médicament par voie cutanée à appliquer sur le cuir chevelu, que vous pouvez retrouver en mousse ou en liquide.

    Le Finastéride, souvent connu sous le nom de Propecia, est un médicament par voie orale connu pour stopper la calvitie, voire dans certains cas pour favoriser la repousse. Notons que comme tout médicament, le Finastéride comporte des risques et de possibles effets indésirables et qu’il est important de consulter un médecin au préalable. Le Finastéride existe également sous forme de gel et son application locale limiterait les risques d’effets secondaires.

  3. Le PRP et la Mésothérapie.

    Le PRP – ou plasma riche en plaquettes –  est une procédure qui consiste à faire une prise de sang, à extraire ce plasma riche en plaquettes et à le réinjecter dans le cuir chevelu à l’aide de fines aiguilles. Il contient des facteurs de croissance essentiels et favorise la bonne santé du cuir chevelu. La mésothérapie consiste quant à elle à vous injecter dans le cuir chevelu un cocktail de vitamines afin de renforcer vos cheveux et favoriser leur croissance.

  4. La greffe de cheveux.

    Si une partie de vos cheveux sont définitivement tombés, une greffe pourrait être la solution la plus appropriée. La méthode FUE et plus particulièrement son évolution, la FUE DHI, permet d’obtenir des résultats parfaitement naturels.

 

En cas de perte de cheveux, il est important d’agir rapidement et d’adopter les bons gestes. Si vous souhaitez plus de renseignements, notamment sur la greffe de cheveux et ses différentes techniques, n’hésitez pas à réserver un appel conseil gratuit !

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

En continuant de naviguer sur notre site, vous acceptez les CGU et notre politique de confidentialité.