Greffe de cheveux FUE
est-ce la meilleure technique ?

Préparation technique FUE DHI David

Je peux en témoigner pour l’avoir vécu : quand on essaie tous les traitements pour conserver ses cheveux et qu’on voit qu’ils ne fonctionnent pas, on commence un peu à désespérer. 

Pour ma part, j’ai tout essayé (Finastéride, Minoxidil, dermaroller, compléments alimentaires et j’en passe) mais sans succès… Et j’ai donc traversé cette phase vraiment pas cool.

À ce moment-là, j’avais deux options.

Soit j’arrêtais complètement de sortir pour éviter les réflexions de mes proches, soit j’envisageais la solution de la dernière chance : la greffe de cheveux

J’ai choisi la deuxième option en optant pour la technique FUE DHI, une méthode choisie par un certain nombre de célébrités (Laurent Baffie, Jean Dujardin, Cyril Lignac, etc.) 

Pourquoi celle-ci et pas une autre ? Parce qu’à mes yeux, il s’agit de la meilleure. OK, je vous spoile un peu la réponse à la question… Mais laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Sommaire

  1. Qu’est-ce qu’une greffe de cheveux ?
  2. Greffe de cheveux FUE : qu’est-ce que c’est ?
  3. Gold, Saphir, Artas…  Les différents types de FUE
  4. FUE DHI : la méthode que je recommande

Qu’est-ce qu’une greffe de cheveux ?

Pour bien comprendre, voici un petit rappel sur le fonctionnement d’une greffe de cheveux.

Le principe de la greffe de cheveux, c’est d’implanter vos propres racines de cheveux, appelées follicules, sur les zones dégarnies ou en perte de densité.

On prélève ces follicules à l’arrière de votre crâne, qu’on appelle aussi zone donneuse (là où ils n’ont aucune chance ou presque de devenir inactifs) pour les implanter sur les zones touchées par la calvitie, afin de redonner à l’ensemble l’aspect d’une chevelure homogène. 

On parle donc de greffe de cheveux, mais il faudrait plutôt parler de déplacement de follicules.

Le problème, c’est qu’il existe plusieurs techniques de greffe… Et que faire un choix parmi elles peut s’avérer difficile. 

Après avoir travaillé 12 ans dans des cliniques en France et à l’étranger, et vu des centaines de résultats, je recommande la méthode d’extraction FUE (mais avec une subtilité dont je vais vous parler à la fin de cet article).

Si vous voulez découvrir le fonctionnement des autres techniques, vous pouvez toujours visionner ma vidéo sur la meilleure technique de greffe, dans laquelle je cite aussi les méthodes que je déconseille. 

Greffe de cheveux FUE : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque vous entendez parler de greffe de cheveux FUE, il s’agit d’un abus de langage car la technique FUE est en réalité une technique d’extraction !

On l’appelle FUE pour Follicular Unit Extraction, et c’est aujourd’hui la méthode d’extraction la plus répandue par rapport à la méthode FUT (Follicular Unit Transplantation).

Pourquoi vaut-il mieux privilégier la FUE par rapport à la FUT ?

Au niveau du rendu, toutes deux peuvent donner de bons résultats (à condition qu’elles soient réalisées comme il faut, par un médecin expert).

Ceci dit, la FUT possède un inconvénient majeur. Cette technique, appelée aussi « technique de la bandelette », consiste à ouvrir puis à prélever un morceau du cuir chevelu, qu’on appelle bandelette, à l’arrière de la tête. Cette bandelette sera ensuite coupée en petits morceaux, qui sont les follicules.

Le problème, c’est que ce prélèvement laisse une cicatrice importante sur la zone donneuse.


La FUE, quant à elle, consiste à prélever les follicules un par un, puis à les réimplanter.

Cette technique a l’avantage d’être beaucoup moins traumatisante pour le cuir chevelu et de laisser peu voire pas de cicatrices sur la zone donneuse (encore une fois, tant qu’elle est réalisée par un expert).

La subtilité, c’est qu’il existe plusieurs technique d’implantation différentes.

Gold, Saphir, Artas…  Les différents types de FUE

Forcément, le fait qu’il y ait des méthodes différentes au sein même de la grande famille des FUE n’aide pas vraiment à s’y retrouver. 

Les techniques FUE se différencient par l’instrument utilisé pour réaliser l’implantation des follicules.

Des pré-trous (incisions) sont réalisées dans le cuir chevelu pour recueillir les follicules :

  • c’est le cas de la FUE Gold, pour laquelle on utilise un instrument (une pointe mesurant entre 0,7 et 1 mm) en plaqué or ;
  • et de la FUE Saphir, pour laquelle on utilise un instrument en saphir réputé pour permettre de réaliser des fentes plus petites.

Enfin, il existe une dernière technique qui se différencie des autres par la méthode de prélèvement utilisée : c’est la FUE Artas®, du nom du robot utilisé pour prélever les greffons.

Conçu pour prélever (avec une grande précision) jusqu’à 900 follicules par heure avec son bras articulé, le robot Artas® est censé réduire la durée de la phase d’extraction. 

Le souci, c’est qu’Artas® n’agit pas de manière complètement autonome non plus, et doit être en permanence supervisé par l’humain.

En effet, puisque le robot ne peut pas scanner exactement où il veut, un cadre de 3,5 cm de côté doit être placé par des mains humaines avant de pouvoir scanner la zone à extraire et d’en extraire les follicules.

Une tâche d’autant plus chronophage qu’en fonction du nombre de follicules à extraire, il faut déplacer ce cadre plusieurs fois sur le cuir chevelu afin d’achever l’extraction, et s’assurer que la peau y est bien tendue.

Quant à l’implantation, étant donné qu’il est doté d’un chargeur qui peut accueillir une quinzaine de follicules seulement et doit être chargé manuellement, c’est  encore plus long !

Finalement, le gain de temps est minime, ce qui n’est pas terrible quand on pense au prix de ce genre de greffe (entre 6 à 7 € par follicule, pour moins d’1 € pour les greffes réalisées sans robot).

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez regarder notre vidéo sur les avantages et les inconvénients de la greffe Artas®, sur la chaîne YouTube de Monsieur Cheveux.

FUE DHI : la méthode que je recommande

J’évoquais les différents types de FUE, en gardant volontairement le meilleur pour la fin : pour moi, la meilleure technique de greffe est aujourd’hui la FUE DHI.

C’est cette technique que j’ai choisie pour ma deuxième greffe de cheveux !

FUE DHI - David avant après

Mon résultat avant-après avec la technique FUE DHI

Il m’est arrivé de lire pas mal d’articles sur le sujet qui mettaient dos à dos FUE et DHI… Mais c’est encore une fois un abus de langage : en réalité, il ne peut pas y avoir d’opposition entre les deux. 

La FUE est une méthode d’extraction, alors que la DHI une technique d’implantation. D’ailleurs lors d’une FUE classique/Gold ou Saphir, la méthode d’implantation est finalement la même que pour une FUT.

Lorsque l’on allie la FUE avec la DHI, on obtient donc l’association parfaite pour une greffe de cheveux réussie !

Pourquoi ?

Parce que l’on a d’un côté, la méthode d’extraction la moins invasive ; et de l’autre, la meilleure méthode d’implantation :

  • la plus précise, puisqu’elle donne la possibilité de choisir un degré d’implantation des follicules et permet de travailler entre les cheveux ;
  • la moins invasive et traumatisante pour le cuir chevelu, car elle ne nécessite pas de pré-incision ;
  • la cicatrisation la plus rapide, qui dit absence de pré-incision, dit pas de cicatrice.

Concrètement, la DHI consiste à implanter les follicules sans incision, avec un stylo implanteur aussi appelé implanteur de Choï (du nom de son inventeur, le Dr Choï, qui a mis au jour cette technologie en 1992) doté d’une grande précision.

Cette opération est réalisée par un docteur unique, ce qui est un immense avantage : dès lors que plusieurs personnes interviennent, cela peut avoir un impact sur le résultat de la greffe.

Si vous ne voulez pas vous retrouver avec des zones de cheveux qui poussent dans des sens différents, je vous déconseille vraiment une implantation par plusieurs personnes en même temps !

Le conseil Monsieur Cheveux

Pour éviter un résultat non homogène et peu esthétique, fuyez les cliniques low cost où plusieurs personnes (pas toujours toutes qualifiées, ou n’ayant pas l’habitude de travailler ensemble) travaillent sur votre tête pour gagner du temps et vous permettre de payer moins cher !

Pour terminer, la technique FUE DHI permet aussi de retrouver une tête “normale” (sans traces de l’intervention) entre 7 et 10 jours après, à condition de bien respecter les recommandations post-greffe évidemment.

Bref, je vous la recommande, et nous pouvons vous aider à l’organiser chez Monsieur Cheveux. Vous n’osez pas encore sauter le pas ? Réservez votre appel conseil gratuit !