Greffe de cheveux ratée
Les étapes indispensables pour l'éviter

greffe ratée

Je préfère vous prévenir : ici, vous ne trouverez pas la liste des erreurs médicales pouvant être à l’origine d’une greffe ratée. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire mon article sur les 5 raisons médicales pour lesquelles une greffe peut rater. 

Dans cet article, on va plutôt parler de vous ! Parce que même après une intervention parfaitement réalisée, on peut facilement faire capoter sa greffe soi-même si l’on ne respecte pas certaines règles

Pour éviter que vous ne fassiez l’erreur, je vous en donne la liste.

Sommaire

  1. Ce qu’il faut faire juste après la greffe pour ne pas la rater
    Bien appliquer la solution saline
    Ne pas toucher la zone implantée
    Faire ses shampoings correctement
    Éviter les relations sexuelles et le sport
  2. Ce qu’il ne faut pas faire au cours du premier mois
    Ne pas se cogner 
    Ne pas faire de sport
    Ne pas porter de casque
    Ne pas se raser le crâne
  3. L’attitude à adopter au cours de la repousse
    Prendre ses traitements 
    Avoir une bonne hygiène de vie
    Faire preuve de patience 
  4. Composer avec ses antécédents, gérer ses attentes
    Composer avec ses antécédents
    Gérer ses attentes

Ce qu’il faut faire juste après la greffe pour ne pas la rater

Si vous faites faire votre greffe par une équipe compétente dans une bonne clinique, vous devriez repartir chez vous avec une liste précise de préconisations. 

Mon conseil : ne faites l’impasse sur aucune de ces règles ! Elles sont importantes, et c’est en les suivant à la lettre que l’on met toutes les chances de son côté d’obtenir un résultat à la hauteur de ses espérances.

Voici un rappel des gestes indispensables à effectuer juste après la greffe si vous ne souhaitez pas que votre résultat soit raté. 

Bien appliquer la solution saline

Les trois premiers jours suivant la greffe, vous devrez vaporiser votre cuir chevelu de solution saline en spray toutes les 30 minutes, du lever au coucher. 

J’admets que ça peut être contraignant… Mais c’est pour la bonne cause et surtout c’est obligatoire ! C’est cette solution qui va hydrater et nourrir les follicules, faciliter la du cuir chevelu cicatrisation et limiter la formation des croûtes. 

Faites en sorte de bien répéter ce geste les trois premiers jours, puis cessez d’utiliser le produit au matin du quatrième jour

Ne pas toucher la zone implantée

Vous allez probablement être tenté de toucher votre crâne… Mais surtout, ne le faites pas ! Le lendemain de l’intervention, retenez-vous de poser ne serait-ce qu’un doigt sur votre cuir chevelu.

Celui-ci a besoin de cicatriser, en restant parfaitement propre (et même quand on vient de se laver les mains, il peut quand même rester des petites saletés/bactéries). 

Faire ses shampoings correctement

Quand viendra le moment de faire votre premier shampoing, faites bien attention à ne laver que l’arrière de votre tête (autrement dit la zone donneuse, et pas la zone implantée).

Procédez en tapotant sur le cuir chevelu puis en laissant agir le produit quelques minutes, avant de rincer pendant 2-3 minutes à l’eau tiède.

Mais attention… Pas avec n’importe quel shampoing ! Faites bien attention d’utiliser un shampoing adapté, si possible le Fantasthick développé exprès pour le lavage du cuir chevelu post-greffe. 

Si vous hésitez sur les gestes à effectuer, n’hésitez pas à regarder ma vidéo sur le shampoing zone donneuse : vous y retrouverez tous les conseils pratiques.  

À partir du 4e jour, vous pourrez passer au shampoing sur tête complète, en faisant les mêmes gestes que lors des premiers shampoings. À ce stade, vous pourrez aussi commencer à passer la main sur les zones implantées pour aider à évacuer les croûtes.

Enfin, à J+8 post-greffe, ce sera le moment de procéder à un vrai shampoing, pour lequel je vous donne ma technique imparable en vidéo pour éviter la chute des greffons.

Éviter les relations sexuelles et le sport

Ça peut vous sembler un peu radical, mais pendant la première semaine, c’est no sex strict : faites une croix sur les relations sexuelles pendant les 8 premiers jours. 

L’idée, c’est d’éviter les activités qui augmentent la pression artérielle afin de limiter les risques de saignement. Cela inclut également le sport, mais je vous en parle dans la partie suivante.

Pendant les premières semaines, mettez votre corps au repos : dormez bien, limitez votre consommation d’alcool et de cigarettes… Cela vous permettra de maximiser les chances de réussite de votre greffe.

Greffe ratée assurée si vous faites ça le premier mois 

Tout comme ceux de la première semaine, les gestes du premier mois post-greffe ont leur importance. Une fois les 8 premiers jours passés, il y a quelques petites choses que vous devez penser à ne pas faire.

Ne pas se cogner

Au cours du premier mois suivant la greffe, votre cuir chevelu ne doit surtout pas subir de choc. Si vous êtes un peu maladroit, faites très (très) attention à ne pas vous cogner. 

Faites aussi attention aux enfants en bas âge, qui ont tendance à vouloir tout toucher (votre cuir chevelu inclus), ou à votre compagnon à poils (on parle de votre chien hein ;)) qui a la fâcheuse tendance de saluer son maître en lui sautant au visage… Je parle d’expérience !

Ne pas faire de sport

Je l’évoquais un peu plus haut : en plus de bien prendre soin de son cuir chevelu, mieux vaut éviter les activités qui augmentent la pression artérielle, ce qui signifie aussi se passer de sport !

Au bout de 15 jours, vous pourrez commencer à reprendre une activité de faible intensité… Avant d’envisager une reprise de votre activité sportive habituelle à environ 30 jours post-greffe.

Ne pas porter de casque

Toujours dans le but de ne pas abîmer vos greffons, évitez tout ce qui pourrait provoquer un frottement sur la zone implantée. 

Ne portez pas de casque, de casquette ni de bonnet durant ce premier mois… Même si vous avez du mal à vous défaire de cette habitude ! 

Je sais, c’est un peu difficile de se voir crâne rasé le lendemain de la greffe, ou d’observer la chute des cheveux implantés au bout du premier mois… Mais ce n’est qu’un court épisode qui sera bientôt derrière vous.  

Ne pas se raser le crâne

Justement, quand on observe les cheveux implantés qui tombent pendant la 3e semaine post-greffe, alors que ceux naturels poussent, on peut être tenté de se raser le crâne pour égaliser… Et c’est une très mauvaise idée, ne le faites pas !

Cela pourrait provoquer des coupures, abîmer vos implants, et en bref, ruiner votre greffe.

L’attitude à adopter au cours de la repousse

Certes, les cheveux vont tomber au bout de 3 semaines/un mois… Mais si tout se passe bien, ils vont repousser ! Voici mes guidelines pour optimiser cette période de repousse, qui peut durer jusqu’à 12 mois. 

Utiliser des traitements

Cela ne devrait pas changer grand-chose si vous aviez déjà une routine en place avant la greffe… Mais si ce n’est pas le cas, c’est le moment de vous y mettre !

Après la greffe, attendez au moins 10 jours et vérifiez avec votre clinique, puis si on vous en donne l’aval, continuez ou commencez à appliquer du Minoxidil et du Finastéride en gel tous les jours, pour booster votre repousse. 

Vous verrez, ça ne prend que quelques minutes… Et ça peut vraiment contribuer à sauver votre chevelure. 

Le conseil Monsieur Cheveux

Si vous avez peur d’oublier les traitements, n’hésitez pas à mettre en place des routines à heure fixe, ou à les lier à d’autres habitudes de la journée. 

Dites-vous que vous appliquez du Minoxidil et du Finastéride chaque jour avant ou après le brossage des dents… Normalement, vous ne risquez pas d’oublier de vous brosser les dents (et donc de zapper votre traitement). 

Avoir une bonne hygiène de vie

Je le répète assez souvent dans mes articles, mais que ce soit avant la greffe quand on essaie de stopper son alopécie androgénétique, ou après la greffe pour faciliter sa repousse, adopter une bonne hygiène de vie est essentiel

Par exemple, la consommation de drogue ou d’alcool peut causer un stress oxydatif qui va provoquer une inflammation des follicules, donc mieux vaut éviter. 

À l’inverse, le sport (passé le premier mois post-greffe au cours duquel il est déconseillé d’en faire) permet une meilleure circulation sanguine, donc un meilleur apport en nutriments aux follicules… Donc vous pouvez y aller à fond.

Faire preuve de patience

Appliquer ce conseil ne va pas forcément aider vos cheveux à pousser plus vite… Par contre, vous allez avoir meilleur moral !

Je m’explique : au cours de l’année post-greffe, on peut passer par différentes phases. Il y a d’abord l’euphorie du premier mois, au cours de laquelle on voit des cheveux repousser dans les zones qui étaient auparavant dégarnies… C’est incroyable.

Malheureusement, on voit ensuite ses cheveux retomber, et ils mettent du temps à repousser (jusqu’à 12 mois). Généralement, cette phase est assez difficile et on peut avoir du mal à l’accepter. 

Mon conseil ultime, c’est de ne surtout pas comparer son résultat à celui des autres… Chaque tête est différente ! Mais le point commun entre toutes, c’est que la repousse prend du temps, et qu’il faut se forcer à être patient

Greffe de cheveux ratée : antécédents, attentes

Dans cette dernière partie, je voudrais aborder deux derniers points : les raisons pouvant faire capoter une greffe et qui ne dépendent ni d’une erreur médicale, ni vraiment de vous, mais aussi la gestion de ce que vous attendez de votre greffe.

Composer avec ses antécédents

Il y a des cas où la greffe est ratée… Et où ni l’équipe médicale qui l’a réalisée, ni vous n’y êtes pour grand-chose. C’est juste “la faute à pas de chance”, ou plutôt à vos antécédents.

Dans les cas où le cuir chevelu a été malmené par le passé et/ou porte des cicatrices, il peut arriver que la repousse se passe moins bien que prévu. 

Idem en cas de dermite séborrhéique, une maladie qui recouvre le cuir chevelu de plaques rouges et provoque l’apparition de pellicules, et qui peut faire capoter la greffe. Malheureusement, vous n’y pourrez pas grand-chose. 

Gérer ses attentes

Il peut arriver qu’il y ait un gros décalage entre les attentes du patient en termes de repousse, et la réalité de sa nature de cheveux. 

Malheureusement, la greffe n’est pas un tour de magie. Si vous avez des cheveux très fins, elle ne va pas subitement vous donner une chevelure épaisse sur tout le crâne. 

L’idée d’une greffe de cheveux, c’est de redonner un aspect de chevelure homogène, peu importe la nature des cheveux… Et si cette chevelure était faite de cheveux fins avant la greffe, elle le sera toujours après !

Conclusion

Vous l’aurez compris : quand une greffe rate, ce n’est pas toujours la faute de l’équipe médicale qui l’a réalisée (même si les erreurs médicales arrivent). Chacun a un rôle à jouer dans la réussite de sa propre greffe.

Pour éviter que la vôtre ne rate, je vous conseille de suivre tous ces conseils à la lettre, et d’être très régulier dans les traitements. Vous verrez que vous serez d’autant plus satisfait du résultat en y mettant des efforts !

Et si vous hésitez encore à sauter le pas, réservez un entretien conseil avec l’un des membres de la team Monsieur Cheveux (c’est gratuit) !