Calvitie et créatine
La créatine accélère-t-elle votre
perte de cheveux ?

poudre créatine et cheveux

Si vous allez régulièrement à la salle (comme moi) ou faites du sport à haut niveau, vous connaissez sûrement la créatine. 

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, c’est le complément alimentaire le plus connu, étudié et consommé pour améliorer les performances sportives, que ce soit en musculation ou dans le sport en général. 

Malheureusement, certaines études et de nombreux témoignages tendent à démontrer que la créatine accélère la perte de cheveux. 

Je vous fais un résumé de ces études et témoignages, pour que vous puissiez choisir d’en consommer ou non en connaissance de cause.

C’est parti.

 

Sommaire

  1. Qu’est-ce que la créatine ?
  2. La créatine accélère la perte de cheveux : vrai ou faux ?
  3. Peut-on associer créatine et Finastéride en gel ?
  4. Créatine et perte de cheveux, mon avis

Qu’est-ce que la créatine ?

La première chose à savoir sur la créatine, c’est qu’il s’agit d’un dérivé d’acide aminé naturel, présent dans l’organisme principalement dans les fibres musculaires et le cerveau. 

Pour la petite histoire, c’est le chimiste Michel-Eugène Chevreul qui l’a découverte en 1832 (on ne sait jamais, ça peut peut-être vous faire gagner votre prochaine partie de Trivial Pursuit), en l’isolant d’extraits musculaires d’animaux.

On sait maintenant qu’elle est : 

  • Produite de manière endogène (par l’organisme) à partir d’acides aminés ;
  • Ou contenue dans la nourriture que nous consommons (principalement la viande et le poisson).

Une fois synthétisée, elle est transportée par le sang jusqu’aux muscles, et pour faire simple, y est stockée sous forme de créatine phosphate.

Lorsqu’ils doivent fournir un effort très intense, les muscles puisent leur énergie dans l’ATP, une source d’énergie cellulaire.

À ce stade, vous trouvez sans doute que ça fait beaucoup de mots savants et vous avez raison. Ce qu’il faut retenir, c’est simplement que la créatine accélère la resynthèse de l’ATP, qui ensuite produit cette énergie. 

Pour le formuler très simplement, on prend de la créatine lorsque l’on a besoin de fournir un effort, qu’il soit intense, explosif ou requiert de l’endurance, car elle permet aux muscles d’accéder à une source d’énergie immédiatement disponible.

Si les sportifs sont si nombreux à en prendre, c’est parce que c’est le complément alimentaire non stéroïdien le plus efficace, à la fois pour optimiser tous types d’efforts et pour faciliter la récupération.

Le problème, c’est que la créatine est réputée pour avoir des effets sur la calvitie, parce qu’elle augmente a priori (vous verrez plus tard pourquoi je souligne) le taux de testostérone dans le corps, et que la calvitie est en partie causée par la DHT, un dérivé de la testostérone.

Concrètement, la DHT se fixe sur les follicules et empêche l’acheminement de l’oxygène, des vitamines et des nutriments qui permettent aux cheveux de pousser. Qui dit testostérone qui augmente, dit DHT qui augmente… Et donc potentiellement perte de cheveux.

Malheureusement, ce n’est pas si simple, et c’est la raison pour laquelle je tiens à creuser un peu le sujet dans la partie suivante.

La créatine accélère la calvitie : vrai ou faux ? 

S’il était certain que la créatine faisait vraiment grimper le taux de testostérone chez ceux qui en consomment, on pourrait donner une réponse à cette question facilement. Malheureusement, on n’en est pas tout à fait sûr pour l’instant. 

D’un côté, une étude pour démontrer l’effet de la créatine sur le taux de DHT a été menée sur des joueurs de rugby pendant 3 semaines. Résultat, après 7 jours de supplémentation en créatine, les taux de DHT des joueurs avaient augmenté de 56 %. 

Malheureusement, une autre publication intitulée “Questions courantes et idées fausses sur la supplémentation en créatine : que disent réellement les preuves scientifiques ?” a remis en cause ces conclusions.

On peut notamment y lire la phrase suivante : “En résumé, l’ensemble des preuves actuelles n’indique pas que la supplémentation en créatine augmente la testostérone totale, la testostérone libre, la DHT ou qu’elle provoque la perte de cheveux/la calvitie.”

Autrement dit, la seconde étude dit l’inverse de la première… Et quand deux textes scientifiques se contredisent, difficile de se forger un avis ! 

Ceci étant dit, non seulement j’ai moi même vu les effets de la créatine sur ma perte de cheveux, mais surtout, il existe des centaines de témoignages similaires sur internet, indiquant que la créatine accélère la calvitie. 

Je vous invite à taper “creatine + hairloss” dans Reddit… Vous vous en rendrez assez vite compte par vous-même.

Pour conclure cette partie, je dirais que tant que l’on n’a pas de réponse sur ce sujet, il revient à chacun de faire son choix en son âme et conscience… De mon côté, je préfère jouer la carte de la prudence et l’éviter !

Par ailleurs, je déconseille également à nos clients adeptes de musculation d’utiliser de la créatine.

La règle est simple : si vous ne souffrez pas déjà de perte de cheveux, vous pouvez éventuellement en utiliser… Mais si vous perdez vos cheveux, ne prenez pas de risque !

Peut-on associer créatine et Finastéride ?

C’est une question que se posent aussi pas mal d’hommes sur les forums dont je parlais plus haut : peut-on prendre un anti-DHT comme le Finastéride en gel pour limiter les effets de la créatine quand on souffre déjà d’une perte de cheveux ?

Et si oui, est-ce vraiment sans danger ?

Là encore, difficile d’apporter une réponse étant donné qu’aucune étude n’a été menée sur ce sujet précis. Par contre, de nombreux témoignages montrent que prendre du Finastéride pour limiter/éviter la perte de cheveux quand on consomme de la créatine est efficace.

Malheureusement, cette théorie n’a encore jamais été vérifiée. Je ne vous conseille pas de tout miser sur elle… 

Le conseil Monsieur Cheveux

Ce que je vous conseille en revanche si vous observez déjà une perte de cheveux importante, c’est de mettre en place au plus vite une routine pour ralentir voire stopper votre perte de cheveux, en utilisant du Minoxidil et du Finastéride, deux traitements anti-chute vraiment efficaces.

Attention, pas n’importe quel Finastéride : du Finastéride en gel, que nous conseillons afin d’éviter les effets secondaires. 

Créatine et perte de cheveux, mon avis

Tout le monde a un avis assez tranché sur la créatine (on le voit bien quand on parcourt les forums spécialisés). De mon côté, ce sont les études citées ci-dessus, les témoignages des forums et ma propre expérience qui m’ont permis de me faire une opinion. 

Quand j’avais 25 ans, je faisais du sport à haut niveau, et je prenais de la créatine afin d’améliorer mes performances. Je perdais déjà un peu mes cheveux, et j’ai très vite observé une accélération de ma calvitie dès le moment où j’ai commencé à en prendre. 

J’ai donc arrêté de me supplémenter à la créatine, malgré le fait qu’elle soit un vrai atout dans la pratique sportive… Mais entre la performance et sauver ma chevelure, j’ai choisi mes cheveux !


Conclusion

Attention : ce n’est pas parce que créatine et perte de cheveux ne font pas forcément bon ménage que ce complément alimentaire cause directement la perte de cheveux. 

Si vous avez 35 ans, qu’il n’y a pas de cas d’alopécie androgénétique dans votre famille et que vous n’observez aucun des symptômes… Vous n’allez pas être subitement frappé par la calvitie parce que vous prenez de la créatine.

Par contre, si vous êtes déjà concerné par la chute de cheveux, je vous conseille de faire très attention, et de jouer la carte de la prudence.

Et si vous êtes tellement concerné que vous ne savez plus comment endiguer le phénomène et envisagez une greffe, n’hésitez pas à réserver un entretien conseil avec un membre de la team Monsieur Cheveux… C’est gratuit !