Cicatrisation d'une greffe de cheveux
Comment ça marche ?

Cicatrisation d'une greffe de cheveux

Je vous l’accorde : la greffe de cheveux est une opération légère, on ne vous opère pas à cœur ouvert sous anesthésie générale.

Mais pour que le résultat soit à la hauteur de vos espérances, il faut quand même prévoir une période de cicatrisation

C’est une des périodes les plus importantes pour vous assurer d’avoir un bon résultat ! 

Dans cet article, je vous détaille comment elle fonctionne, et surtout, je vous donne le mode d’emploi pour aider votre cuir chevelu à bien cicatriser. 

Sommaire 

  1. Rappel : la greffe de cheveux et ses différentes techniques
  2. Zoom sur la cicatrisation de la zone donneuse
  3. Le point sur la cicatrisation de la zone receveuse
  4. Mes conseils pour optimiser la cicatrisation
    1. Adopter une hygiène irréprochable
    2. Respecter les recommandations du médecin
    3. Se ménager pendant les premiers mois de repousse

Rappel : la greffe de cheveux et ses différentes techniques

La première chose à savoir concernant la période de cicatrisation du cuir chevelu après une greffe de cheveux, c’est que sa durée dépend de la méthode de greffe choisie. 

Selon la méthode pour laquelle vous optez, votre crâne met plus ou moins de temps à cicatriser. Pour vous expliquer pourquoi, il faut que je vous rappelle comment fonctionne une greffe de cheveux. 

Pour ceux qui ne sont pas familiers de mes articles, sachez qu’il s’agit en fait d’un déplacement de follicules – les racines des cheveux.

Ce déplacement est effectué d’une zone donneuse (située à l’arrière et sur les côtés du crâne et sur laquelle les follicules sont sains), vers une zone receveuse (la zone dégarnie, sur laquelle les follicules sont inactifs).

S’il existe plusieurs techniques de greffe, c’est parce qu’il y a plusieurs moyens d’effectuer ce déplacement de follicules. Dans ma vidéo sur la meilleure technique de greffe, je vous donne le détail de chacune d’elles, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Autant vous le dire directement, il n’y en a qu’une que je recommande : la greffe de cheveux avec une extraction FUE. En comparaison, toutes les autres techniques d’extraction sont obsolètes, par exemple la FUT. 

En effet lors d’une FUT, on extrait les follicules sains à partir d’une bandelette horizontale de de cuir chevelu prélevée à l’arrière du crâne (vous imaginez déjà la cicatrice), tandis que dans le cas d’une FUE ils sont prélevés un par un

Pour le reste, on parle de FUE Saphir, Gold, ou DHI pour qualifier les différentes manières d’implanter les follicules une fois le prélèvement terminé. 

Je ne vais pas trop m’attarder sur le sujet, mais sachez qu’à mes yeux, la greffe de cheveux FUE DHI est définitivement la meilleure technique, et que c’est la raison pour laquelle nous la proposons aux clients Monsieur Cheveux. 

C’est aussi celle qui permet la cicatrisation la plus rapide, comparée à une FUE classique. Je vous explique pourquoi un peu plus bas dans l’article.

Zoom sur la cicatrisation de la zone donneuse

Vous l’aurez compris en lisant mon rappel sur le fonctionnement d’une greffe de cheveux : étant donné que l’on effectue un déplacement de follicules d’une zone donneuse vers une zone receveuse, il y a bien deux zones distinctes qui doivent cicatriser.

Commençons par évoquer la zone donneuse, située à l’arrière du crâne. Si vous optez pour une greffe de cheveux avec une technique d’extraction FUE, la cicatrisation ne prendra pas plus de 3 à 5 jours

En revanche si vous choisissez une greffe de cheveux avec la méthode FUT, vous devrez attendre au minimum 15 jours pour que les points de suture puissent être retirés ou que les fils commencent à se résorber, et vous ne cicatriserez définitivement qu’au bout d’un mois.

Par ailleurs, cette méthode laisse également une cicatrice visible à l’arrière du crâne, d’une épaisseur d’environ 2 mm et qui s’étend d’un côté à l’autre de la couronne, ce qu’une greffe de cheveux FUE permet d’éviter. 

C’est entre autres pour ces deux raisons qu’on ne la recommande surtout pas !

Le point sur la cicatrisation de la zone receveuse

Quant à la zone receveuse, sa cicatrisation dépend elle aussi de la technique utilisée pour l’implantation des follicules comme je vous l’ai dit plus haut.

Dans le cadre d’une FUE classique, Saphir ou Gold, le médecin va faire une pré-incision avec une petite pointe – en saphir ou en or, d’où le nom des méthodes – ou une lame de scalpel pour pouvoir implanter les follicules.

Selon l’épaisseur des instruments utilisés pour faire les petits trous ou les incisions (et le nombre de follicules implantés), le traumatisme subi par le cuir chevelu sera plus ou moins important et le temps de cicatrisation plus ou moins long. 

En moyenne avec la FUE classique, la zone receveuse mettra environ 3 semaines à cicatriser, et pourra rester rouge et enflée jusqu’à 2 mois post-greffe. 

Dans le cadre d’une FUE DHI, le médecin utilise un outil appelé stylo “Choï”, qui permet d’injecter les follicules dans le cuir chevelu directement, sans faire de pré-incisions ou de pré-trous dans le cuir chevelu. 

La conséquence directe, c’est que le cuir chevelu subit un traumatisme beaucoup moins important.

Cette technique a de nombreux avantages, et parmi eux, on note celui d’avoir une cicatrisation beaucoup plus rapide : environ 10 jours, ce qui en fait clairement l’option à privilégier si vous avez besoin que l’opération passe la plus inaperçue possible. 

Mes conseils pour optimiser la cicatrisation

Outre le choix de la technique, de la clinique et du docteur, prendre soin de son cuir chevelu après la greffe, permet de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir un résultat satisfaisant. 

Je ne le redirai jamais assez, mais l’opération n’est pas terminée lorsque vous sortez de la clinique. C’est une intervention qui demande de la discipline et vous avez un rôle important à jouer pour garantir le succès de votre opération et obtenir un bon résultat ! 

Pour cela, voici mes meilleurs conseils pour optimiser la période de cicatrisation. 

Adopter une hygiène irréprochable

C’est la base après une greffe de cheveux : vous devez faire preuve d’une hygiène irréprochable pour permettre à votre cuir chevelu de cicatriser et d’évacuer les croûtes correctement. 

Je ne vous donnerai pas ici de conseils bateau que vous retrouverez dans tous les articles bien-être.

Pour commencer, évitez de vous toucher le cuir chevelu le soir de l’intervention. Vous allez peut-être ressentir des tiraillements, ce qui provoquera le réflexe de vous toucher le crâne… Mais surtout, ne le faites pas !

Les jours suivants lavez-vous soigneusement les mains avec un savon antibactérien avant de faire vos shampoings, coupez-vous les ongles pour ne pas vous blesser, et désinfectez toute surface susceptible de toucher votre crâne (vos lunettes par exemple).

Utilisez des serviettes propres et changez-les au besoin tous les 2 jours. Même chose pour votre taie d’oreiller. Vous devez éviter toutes ces petites bactéries qui pourraient entrer en contact avec la zone implantée ou extraite, et occasionner des infections ou inflammations.

Il est également très important de bien s’hydrater les 3 jours qui suivent votre intervention, et de manger équilibré, ce qui favorisera une cicatrisation plus rapide du cuir chevelu.

Suivant les recommandations fournies par le médecin avant votre départ de la clinique, soyez le plus précautionneux possible avec votre cuir chevelu… L’idée, c’est d’éviter que des bactéries ne s’y déposent. 

Respecter les recommandations du médecin

J’en parlais juste au-dessus : lorsque votre greffe sera terminée, le médecin vous fournira normalement une liste de recommandations à respecter pendant les périodes de cicatrisation et de repousse. 

Je dis “normalement”, parce que c’est ce que font les bonnes cliniques. Si on vous a laissé repartir sans vous donner aucun conseil, c’est que vous avez très probablement fait un mauvais choix en matière d’équipe médicale… Mais rien n’est perdu.

Pour avoir un résumé de ces conseils post-greffe, je vous recommande la lecture de mon article listant les cases à cocher pour éviter la greffe de cheveux ratée

Si vous avez fait un bon choix en matière d’équipe médicale, je vous conseille de respecter les recommandations post-greffe à la lettre, aussi bien pour les premiers jours suivant l’opération que pour toute la période de repousse. 

Se ménager pendant les premières semaines de repousse

C’est quelque chose que vous n’aurez pas toujours en tête après avoir fait votre greffe, et auquel vous devrez vous forcer à penser si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté… Surtout, ménagez-vous.

Après la greffe, on conseille d’éviter les relations sexuelles pendant les 7 premiers jours et le sport au cours du premier mois. L’idée, c’est d’éviter les activités qui pourraient augmenter votre tension artérielle et vous faire saigner… 

Rappelez-vous que quand bien même vous n’avez pas subi de grosse opération, vous êtes en train de cicatriser. Et vous pouvez fortement aider la cicatrisation et optimiser le résultat de votre greffe.

Le conseil Monsieur Cheveux

Après les 3 premiers jours post-greffe, je vous encourage à appliquer du gel d’aloe vera sur votre cuir chevelu, afin de soulager les éventuels tiraillements que vous pourriez ressentir et d’aider à la cicatrisation.

Attention néanmoins à bien choisir de l’aloe vera pur (et bio), et pas une crème avec d’autres composants dedans. Vous verrez, l’effet est agréable et ça soulage vraiment quand on a l’impression d’avoir le crâne tendu !

Ce qu’il faut retenir de cet article, c’est que la cicatrisation du cuir chevelu est une étape à ne surtout pas prendre à la légère si l’on veut obtenir un résultat post-greffe à la hauteur de ses espérances.

Mais pour bien cicatriser, encore faut-il avoir fait le bon choix en matière de technique de greffe et chargé une équipe compétente de l’effectuer. 

Si vous hésitez encore, vous pouvez toujours réserver un entretien conseil avec l’un des experts capillaires de la team Monsieur Cheveux… C’est gratuit et vous obtiendrez sûrement les réponses aux questions qui vous freinent !