Comment savoir si je perds mes cheveux ?

Perdre ses cheveux terrifie les hommes. La chevelure a une symbolique forte et elle souvent associée à la jeunesse, la beauté, la masculinité. Quand on commence à perdre ses cheveux, ou lorsqu’on pense que l’on commence à perdre ses cheveux (et ce n’est pas toujours le cas 😉), cela peut générer des peurs irrationnelles, de l’anxiété, submerger notre esprit de pensées négatives, et provoquer une véritable remise en question. Vais-je devenir chauve ? Est-ce que je vais encore me trouver beau ? Est-ce que j’aurai plus de mal à plaire ? Soyons francs, retrouver sans cesse des cheveux sur l’oreiller, quand on prend sa douche, quand on se coiffe, peut vous miner la journée… 

Cependant, perdez-vous vraiment vos cheveux ? Comment en être sûr ? Ce qui est certain, c’est qu’il faut en avoir le cœur net. Si vous les perdez, il faut agir, si vous ne les perdez pas, il faut arrêter de se se prendre la tête inutilement !

 

Ne vous inquiétez pas avant l’heure

J’ai quelques cheveux dans les mains ou sur mon oreiller

Avant toute chose, OUI, nous perdons nos cheveux. Quotidiennement. L’association de l’académie américaine de dermatologie estime que nous perdons tous les jours entre 50 et 100 cheveux. La quantité de cheveux perdus quotidiennement varie d’un individu à un autre, et dépend d’un certain nombre de facteurs propres à chacun (le métabolisme, la génétique, l’alimentation etc… ). 

Ces cheveux tombent car ils ont terminé leur cycle de croissance. Ce cycle de croissance il dure entre 2 et 6 ans. Les cheveux prennent naissance dans des follicules pileux avant de grandir par cycles successifs pour enfin se reposer et tomber à la suite d’un shampooing ou d’un brossage. Cette phase se répète entre 20 et 25 fois dans une vie.

Je perds beaucoup de cheveux en ce moment 

Une étude de tendance de recherches sur Google, entre 2006 et 2014, a montré que le terme #perte de cheveux, était beaucoup plus recherché sur la période d’Août à Novembre. Comme le dirait mon coiffeur : comme tous les mammifères, on change de pelage selon la saison ! Les changements de température, de luminosité, d’humidité vont impacter notre chevelure : c’est la perte saisonnière.

Pour se protéger du soleil, il y a une accélération de la pousse de cheveux en été. Les hormones qui régissent la croissance des cheveux sont stimulées par l’exposition au soleil, et vont déclencher la pousse de plus de cheveux à cette période. Comme pour les plantes, le soleil va stimuler la croissance des cheveux.

En octobre, c’est la fin d’un cycle. Les cheveux qui ont poussé l’été vont entrer dans une phase de repos et vont chuter. Ce n’est pas une période agréable, mais rassurez vous, c’est tout à fait normal et cela concerne une majorité d’individus. Tant que l’on reste sous le seuil des 100 cheveux par jour, il n’y a pas de raison de s’alarmer.

Ces alopécies passagères peuvent passer inaperçues chez certains individus, et être très visibles chez d’autres. Elles durent en moyenne 4 à 6 semaines et sont généralement suivies d’une repousse. Soyez donc rassurés !

Mon grand père maternel est chauve

Dans l’inconscient collectif, on incrimine souvent le grand-père maternel. Le pauvre, il n’a rien et il prend encore ! Mais dans les faits, la réalité est beaucoup plus complexe que cela. Il est vrai que dans certaines familles, l’alopécie est clairement génétique et la majorité des hommes sont touchés par le même type de pertes : les golfes, la tonsure … voire les deux. Dans d’autres familles, certains hommes perdent tous leurs cheveux et d’autres (les frères, les cousins) les conservent sans qu’on en connaisse exactement la raison.. Ne perdez donc pas espoir, la perte de cheveux n’est pas systématique et elle pourrait sauter une génération !

Mes golfes se creusent 

Il est tout naturel de voir ses golfes se creuser avec l’âge. Bravo, vous êtes enfin un homme ! Quand on vieillit, les proportions du visage évoluent, il y a généralement une récession de la chevelure et les golfes se creusent dans une majorité des cas. A partir de 18 ans, vos golfes vont reculer de quelques millimètres à quelques centimètres. En revanche si la ligne frontale reste stable, et que vous ne ressentez pas de perte de densité dans des zones spécifiques de votre chevelure, on ne peut pas parler d’alopécie. 

Les signes qui ne trompent pas 

Mmm, ça ressemble beaucoup au schéma de Norwood quand même

L’alopécie androgénétique suit un schéma de perte défini par l’échelle de Norwood-Hamilton. Du nom de deux scientifiques ayant étudié des milliers de cas d’alopécie masculine, elle classe en sept stades l’évolution de la calvitie. C’est dès les premiers signes de perte qu’il faut réagir, n’attendez pas que votre alopécie atteigne un stade trop avancé sur l’échelle de Norwood-Hamilton sous peine de ne plus pouvoir trouver de solution pour retrouver votre chevelure (voir schéma en bas de l’article).

Une perte de densité globale

La perte de cheveux peut aussi se manifester par des cheveux devenant de plus en plus fins. Mettez-vous sous une source et face à votre miroir pour constater si le crâne est plus visible qu’auparavant. Vous pouvez aussi prendre régulièrement des photos de votre cuir chevelu, et les comparer pour voir s’il y a une évolution dans votre chevelure.

Une perte de cheveux quotidienne excessive 

Si vous perdez plus de 80 à 100 cheveux par jour, c’est mauvais signe. Si vous retrouvez des cheveux partout (sur votre oreiller, dans la douche, dans l’évier, sur votre ordinateur…) et fréquemment, alors il faut agir vite.

Un recul visible de la ligne frontale

Votre ligne frontale est très asymétrique, on ne voit pas de ligne frontale clairement définie… en général cela signifie que vous avez déjà commencé à perdre des cheveux, et que la ligne est en train de reculer.

Des difficultés à se coiffer comme avant

Si vous avez de plus en plus de mal à vous faire la coupe que vous avez l’habitude ou que vous ne trouvez pas le volume suffisant pour vous coiffer, cela peut être lié à une perte de cheveux.

Méthode de suivi

Prendre des photos

La meilleure méthode pour savoir si vous perdez des cheveux est de prendre des photos de votre chevelure régulièrement.. C’est la façon la plus fiable de vous apercevoir sans l’aide d’un spécialiste que vous êtes en train de vous dégarnir.. Pour ce faire, il faut faire en sorte de prendre des photos dans la même position (de face et tête baissée, voire de dos si une personne peut vous aider à prendre la photo) et avec la même lumière. Quelques photos tous les deux à trois mois suffisent à constater une dégradation de la chevelure. 

Prendre des mesures 

Munissez vous d’une règle souple et prenez trois mesures :

  • Le premier point est situé à la jonction entre le nez et le front. Mesurez la distance entre ce point et le point le plus bas de votre ligne frontale.
  • Les deux points suivants se trouvent à l’extrémité des sourcils. Mesurez la distance entre ces points et les points les plus hauts de la ligne frontale au niveau des golfes.

Prenez des mesures tous les 4 mois et notez s’il y a eu une évolution.

Faire des test de traction 

Pincez des cheveux entre votre pouce d’un côté, l’index et le majeur de l’autre. Choisissez 5 à 6 zones sur votre cuir chevelu. S’il y a plus de deux cheveux sur trois zones différentes, il est possible que vous soyez en train de subir une perte de cheveux.

Demander l’avis de ses proches 

Est-ce que vous avez de plus en plus de remarques de votre entourage ? N’hésitez pas à demander à votre entourage s’ils ont constaté un changement. C’est une question que l’on redoute de poser. Cependant, il est mieux de ne pas se mentir à soi-même ou se faire des films. Autant y aller franchement : quand il s’agit de perte de cheveux il est important d’agir vite et de gagner du temps.

Conclusion

Est-ce que je perds mes cheveux ? C’est une question que l’on ne souhaite pas se poser, de peur de devoir se confronter à une réalité dure à accepter : Je perds mes cheveux !

on se voile parfois la face malgré les différents signaux qui peuvent nous alerter. Cependant il faut tout de même se poser la question. Car si la réponse est oui, il existe une myriade de choses à faire pour ralentir sa perte de cheveux. Même si vous les perdez, il existe de nombreuses solutions, donc ne désespérez pas et agissez rapidement. Plus la perte de cheveux est prise tôt, plus les solutions sont efficaces!

Si vous souhaitez faire une greffe de cheveux mais que vous n’êtes pas sûr que c’est le bon moment ou que vous souhaitez vous assurer de faire votre intervention avec un véritable spécialiste de la FUE, NE PERDEZ PAS DE TEMPS!

Obtenez un diagnostic gratuit ci dessous

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn